Le miscanthus, également appelé “Herbe à éléphant” est une plante vivace qui ressemble à la canne à sucre et au roseau. Il fait partie de ces plantes très rustiques, peu sensibles aux maladies et à la variation de température. Vous êtes séduits par le miscanthus et voulez en avoir dans votre jardin ? Sachez avant tout que sa culture présente quelques inconvénients pour le sol et pour les autres faunes de votre jardin.

Généralités sur le miscanthus

Le miscanthus géant ou herbe à éléphant appartient à la famille des graminées. C’est une plante qui tolère bien les températures les plus froides de l’hiver ainsi que les attaques de certains ravageurs. Le miscanthus s’adapte à tous les types de sols (caillouteux ou sableux), mais la plante apprécie une exposition bien ensoleillée.

Le miscanthus géant ou roseau de Chine se décline en plusieurs variétés. La hauteur de cette plante peut aller de 50 cm jusqu’à 4 mètres de haut. La couleur des fleurs et du feuillage du miscanthus varie en fonction des variétés.

La culture du miscanthus se concentre essentiellement dans le Nord de la France. Elle y occupe plus de 4 000 ha, mais en Angleterre, sa culture avoisine les 17 000 ha.

Quelques utilités du miscanthus

Le miscanthus est une source d’énergie végétale ou biomasse. Cette plante remplace bien le bois de chauffage grâce à son faible taux d’humidité et à son pouvoir calorifique.

Il fait également un excellent paillage horticole. Utilisé comme paillage, le miscanthus permet de préserver l’humidité du sol d’autant plus qu’il présente un pH neutre. Ce qui ne risque pas d’acidifier le sol du jardin.

Le miscanthus peut aussi servir comme litière animale grâce à sa capacité de bien capter l’humidité. Beaucoup de fermiers l’utilisent comme complément alimentaire pour les bovins dans le but d’améliorer la qualité du lait.

L’exploitation des potentiels du miscanthus n’est qu’à son début en France, mais cette plante est testée comme culture énergétique. Le but est d’utiliser sa culture pour améliorer l’indépendance énergétique. Son exploitation doit permettre de réduire l’émission du gaz à effet de serre provenant des combustibles comme le charbon de bois.

Les inconvénients d’avoir du miscanthus dans son jardin

Bien que sa culture soit très facile et qu’il supporte bien le froid de l’hiver, avoir du miscanthus dans son jardin présente quelques inconvénients.

Avant de le ramener dans le jardin, il faut savoir que c’est une plante très envahissante. Comme le bambou, le miscanthus se multiplie grâce à ses rhizomes et certaines variétés sont plus envahissantes que d’autres. Cette plante se développe rapidement dans les zones chaudes avec du sol humide. De plus, les graines du miscanthus se propagent facilement partout, ce qui accélère sa multiplication. L’idéal est de pratiquer sa culture dans un pot de fleurs afin de contrôler sa prolifération. La culture du miscanthus doit aussi se faire assez loin de la maison et des autres plantes du jardin. Le miscanthus peut être utilisé comme haie brise-vent pour l’éloigner de la maison.

Le second inconvénient de sa culture, c’est qu’il fleurit mal dans les régions très froides. Par conséquent, vous n’aurez pas la plante ornementale que vous souhaitez avoir.

Le miscanthus sinensis, quant à lui, dispose d’un feuillage dangereux qui provoque des coupures irritantes. D’où l’intérêt de se protéger les mains et les bras lors de sa plantation et de son taillage. Il faut même éviter de planter le miscanthus sinensis dans le jardin si vous avez des enfants pouvant se blesser avec.