La tronçonneuse est un outil indispensable pour le jardinage et l’abattage des arbres. Elle a été inventée pour faciliter et accélérer le processus de coupe du bois, notamment dans le secteur forestier et pour l’exploitation du bois. Cet article explore l’histoire de cet appareil, les raisons de son invention et les premiers dispositifs.

Quel est le contexte historique de l’invention de la tronçonneuse ?

La tronçonneuse a une histoire remontant au 18e siècle, mais son développement moderne a vraiment débuté au cours du 20e siècle. Au début du 18e siècle, les premières conceptions de dispositifs mécaniques servaient à couper du bois.

Ces derniers étaient des prototypes de scies à chaîne alimentées par manivelle. La plupart des premiers appareils étaient inefficaces et peu pratiques. Pendant le 19e siècle, des inventions et améliorations progressives ont été apportées aux scies à chaîne.

Des versions plus petites et plus portables ont commencé à émerger. Ces dernières étaient toujours manuelles et nécessitaient un effort physique considérable. C’est au début du 20e siècle que la tronçonneuse moderne s’est véritablement développé.

Ces types d’appareils étaient conçus principalement pour des applications militaires. Au cours de la Première Guerre mondiale, ce dispositif a été utilisé pour des opérations forestières. Il servait aussi à répondre à des besoins militaires comme la coupe de bois et la construction de tranchées.

Après les guerres mondiales, la demande pour des outils plus efficaces a stimulé le développement de la tronçonneuse à des fins civiles. Des sociétés comme STIHL, Husqvarna et McCulloch figurent parmi les premières à commercialiser des tronçonneuses pour un usage domestique et professionnel.

Au fil des décennies, ces outils ont connu des améliorations significatives. L’introduction de moteurs à essence et de moteurs électriques les a rendus plus puissants et plus portables. Grâce aux avancées dans la conception des chaînes, les tronçonneuses sont devenues plus sûres et plus efficaces.

Pour quelles raisons la tronçonneuse a été inventée ?

L’invention de la tronçonneuse découle de plusieurs besoins et motivations qui ont évolué au fil des années. La tronçonneuse a été initialement conçue pour faciliter les travaux forestiers, comme :

  • L’abattage d’arbres ;
  • Le débitage du bois ;
  • Le travail du bois en général.

Elle était destinée à remplacer les méthodes manuelles laborieuses et souvent inefficaces pour la coupe du bois. Avant l’invention de cet appareil, la coupe du bois était essentiellement effectuée à la main à l’aide de haches et de scies manuelles.

Cela prenait beaucoup de temps et demandait des efforts physiques considérables. La tronçonneuse a été inventée pour augmenter la productivité et réduire l’effort nécessaire pour les travaux de coupe. Au début du 20e siècle, les premiers prototypes ont été développés à des fins militaires.

Ces appareils facilitaient la construction de tranchées et d’abris pendant les guerres mondiales. Ils étaient utilisés pour des opérations de coupe rapide et de déblaiement. Le développement de la tronçonneuse a été stimulé par la nécessité croissante d’outils plus puissants et plus efficaces.

Ce besoin était accentué surtout dans les domaines de la sylviculture, de la construction et de l’entretien des espaces verts. Les entreprises ont cherché à répondre à cette demande en créant des outils plus performants et adaptés à diverses applications.

L’avènement des moteurs à combustion interne a aussi joué un rôle crucial dans le développement de la tronçonneuse moderne. Ces avancées ont permis de créer des machines plus puissantes, plus légères et plus maniables.

Quels sont les premiers modèles de la tronçonneuse inventés ?

Les premiers modèles de tronçonneuses étaient très différents des versions modernes que nous connaissons aujourd’hui. Ils utilisaient des chaînes actionnées manuellement, souvent par une manivelle.

Ces appareils étaient lourds et peu pratiques, nécessitant beaucoup d’effort physique pour fonctionner. Les premiers types étaient utilisés à des fins expérimentales au début du 20e siècle. Ces dispositifs en versions électriques ont été développés dans les années 1920 et 1930.

Ils étaient plus légers que les prototypes à essence, mais étaient limités par la nécessité d’une source d’alimentation électrique, les rendant moins portables. Ces machines à essence commerciales ont été développées dans les années 1920 en Allemagne et en Scandinavie.

La plupart de ces tronçonneuses étaient volumineuses et lourdes, mais utilisaient des moteurs à combustion interne. Cela leur permettait de fournir plus de puissance que les versions électriques. Cependant, elles étaient encore relativement peu efficaces et réservées à un usage industriel.

Durant les guerres mondiales, des versions spéciales ont été développées pour la coupe rapide de bois et pour la construction.